IRM

IRM signifie imagerie par résonance magnétique. Elle utilise un champ magnétique (aimant) et des ondes radio. Aucune radiation ionisante n’est émise. Son principe consiste à réaliser des images du corps humain grâce aux nombreux atomes d’hydrogène de l’eau qu’il contient. Placés dans un puissant champ magnétique, tous les atomes d’hydrogène s’orientent dans la même direction : ils sont alors excités par des ondes radio durant une très courte période (ils sont mis en résonance). A l’arrêt de cette stimulation, les atomes restituent l’énergie accumulée en produisant un signal qui est enregistré et traité sous forme d’image par un système informatique.

L’irm étudie avec une grande précision de nombreux organes tels que le cerveau, la colonne vertébrale, les articulations, les tissus mous, les vaisseaux, le coeur et les organes abdominaux. Seuls les poumons contenant beaucoup d’air et très peu d’eau ne sont pas étudiés. L’irm est d’une grande utilité lorsqu’une analyse très fine est nécessaire et que certaines lésions ne sont pas visibles sur les radiographies standards, l’échographie ou le scanner ou doivent être précisées. Elle permet de faire des images en coupes directement dans tous les plans de l’espace.

La salle d’examen

La machine se compose d’un tunnel formé d’un aimant à l’intérieur duquel le lit d’examen va entrer ainsi que d’antennes adaptées à la région à explorer. Pour éviter tous les parasites des ondes environnantes, la machine est placée dans une pièce dont les murs sont tapissés d’une cage métallique (cage de Faraday).

Le pupitre de commande derrière lequel se trouve le personnel médical. Il vous surveille au travers d’une vitre et d’un système vidéo. Le manipulateur communique avec vous par un casque mis en place au début de l’examen. Un fond musical peut aussi vous être proposé.

Les étapes de la prise en charge

AVANT

Après avoir signalé votre arrivée à l’accueil, on vous fera patienter quelques minutes en salle d’attente.

 Avant l’examen, vous passerez au vestiaire pour vous dévêtir (on vous indiquera les vêtements qu’il faut ôter).

On vous demandera d’enlever toute pièce métallique (bijoux, montre, lunettes, prothèses auditives et dentaires…) ainsi que vos cartes magnétiques (bancaires, transport…).

Il ne faut pas que vous soyez porteur d’un stimulateur cardiaque, il pourrait tomber en panne. Les dernières générations de stimulateurs peuvent toutefois être compatibles après avis et réglage par votre cardiologue.

Allez aux toilettes avant d’entrer dans la machine pour plus de confort.

C’est un médecin spécialiste en radiologie et imagerie médicale qui vous prend en charge pour cet examen.

PENDANT

Pendant l’examen, vous serez allongé sur un lit, le plus souvent sur le dos. Une antenne est placée au niveau de l’organe à visualiser puis vous entrez automatiquement dans l’appareil. Une injection de produit de contraste sera peut être réalisée afin de faciliter l’analyse des vaisseaux et des tissus. Surtout, ne bougez pas et respirez calmement afin que les images soient de bonne qualité.

Rassurez vous, vous n’êtes pas seul : le personnel médical vous voit et vous entend. En cas de problème, vous êtes munis d’une sonnette qui vous permet d’appeler par une simple pression.

 Il dure 10 à 30 minutes selon l’organe à étudier. Les machines sont devenues beaucoup moins bruyantes et le tunnel est beaucoup plus large que précédemment avec une ouverture quasi équivalente au Scanner.

APRES

Les résultats : Après l’examen, le radiologue vous donnera un premier commentaire. Vous repartirez avec ce résultat dans la plupart des cas. Un double du compte-rendu sera communiqué à votre médecin traitant et au médecin demandeur le plus souvent par internet sécurisé. Ce dernier vous expliquera les résultats et vous donnera la conduite à tenir. Par notre site, vous-même ou votre médecin pourrez aussi consulter vos images à distance.